Chanson

THIBAUD DEFEVER ET LE WELL QUARTET

« LE TEMPS QU’IL FAUT »







    Vendredi 9 avril 2021

    20h30 - Hall du Forum





Je m’appelais PRESQUE OUI ... Vingt ans sous ce nom, un nom associé à la mémoire de Marie-Hélène Picard ... J’ai décidé, en 2019, de reprendre mon nom, THIBAUD DEFEVER. Je chante mes chansons en solo, voix-guitare mais également et pour longtemps j’espère, avec un magnifique quatuor à cordes, le WELL QUARTET. Par contre, je n’écris pas toujours mes chansons en solo, j’ai la joie d’être accompagné dans l’écriture par Isabelle Haas.

J’ose de plus en plus le silence et la douceur ; offrir et partager sur scène des moments suspendus, tendus ou apaisés, au creux desquels on peut trouver le repos, l’accalmie, la consolation. Chanter en eaux profondes, là où l’on peut trouver des résonances avec ses propres doutes, ses propres joies. « Le temps qu’il faut » raconte l’ouragan, ce qui le précède et ce qui lui succède, le calme avant et après la tempête, la naissance d’un sourire au milieu des décombres. Et l’humour salvateur dans les moments les plus sombres. Ce sont les élans, les soupirs du quatuor, le chant du violoncelle ou de l’alto qui soulignent et accompagnent les inflexions de ma voix, dont je connais mieux, aujourd’hui, le timbre feutré et apaisé. Je ne lâche pas la guitare, loin de là. Elle se fond parfois dans la forêt des cordes, surgit par instants et, surtout, c’est elle qui relie les chansons : des instrumentaux en solitaire, des pauses pour reprendre son souffle, pour que le titre précédent continue à infuser et pour se préparer au suivant... J’aime la parole entre les chansons, j’aime briser le quatrième mur mais j’aime aussi laisser ce qui vient de se chanter se prolonger sans mots, dans le souffle d’un violon, dans l’entêtement d’un arpège de guitare ou dans le clapotis des pizz du quatuor. « Le temps qu’il faut » parle de ce qui nous rend plus fort en ne nous tuant pas, de l’allègement, du désir et de la nécessité de vivre une vie plus essentielle, nourrie de beauté et d’instants précieux. De ce qui nous traverse, nous effraie, nous berce, nous étaie... De la façon dont on peut vivre après avoir fait l’inventaire de nos peurs, de nos ratés, de nos gloires et de nos élans.



EN QUELQUES MOTS

Thibaud DEFEVER (Presque Oui) est un chanteur-guitariste à la virtuosité délicate… Des courts-métrages en chansons, des voyages rêveurs, drôles et poignants dans des contrées intimes : le sommeil obstiné de Nina, l’évasion d’un audacieux trompe-la-mort, l’élan joyeux d’un amoureux qui se décide à douter avec entrain, les anges malicieux et bienveillants du quotidien, le vœu approximatif d’un frustré des étoiles filantes… Thibaud Defever aime les silences en apnée, la pudeur, l’humour et la tendresse. Sa guitare sonne comme un orchestre et sa voix se promène avec douceur sur le fil des histoires qu’elle livre, avec beaucoup de simplicité et de générosité.

L'EQUIPE

Thibaud Defever, chant, guitare, arrangements et co-direction musicale Le Well Quartet : quatuor à cordes avec
Widad Abdessemed (violon)
Luce Goffi (violon)
Anne Berry (alto)
Chloé Girodon (violoncelle)

Fred Radix : Metteur en scène
Jean-Christophe Cheneval : Arrangements et co-direction musicale
Joël Legagneur : Création Lumière
Marc Bernard : Régisseur Son

"


DISPOSITIF APPLIQUE lors des spectacles du Forum

La jauge maximale admise dans le lieu de spectacle (Hall, salle polyvalente) tiendra compte de la distance minimale d’un siège entre les sièges occupés par une personne ou par un groupe de moins de 10 personnes ayant réservé ensemble.

- Placement du public par l’organisateur

- Organisation de la sortie annoncée en début de séance rangée par rangée

- Tenu d’un registre des contacts des personnes présentes à la soirée.

- Port du masque obligatoire sur toute la durée de la soirée ou en journée sauf pour les enfants de moins de 11 ans et les personnes en situation de handicap.

- Pas de buvette ni de restauration

- Pas de vestiaire