Théâtre

MONSIEUR, BLANCHETTE ET LE LOUP

D’APRÈS LE TEXTE DE JOSE PLIYA

Compagnie PÉRIPHÉRIQUES





    Mardi 19 janvier 2021 10h et 14h -> Scolaires

    Mercredi 20 janvier 2021 10h -> Tout public

    Salle Polyvalente





Monsieur est éleveur de chèvres. Tous les matins, il se rend compte qu’une nouvelle chèvre s’est échappée de sa ferme pour aller rejoindre le voisin, le Loup. Lorsque la dernière bête du troupeau disparaît, Monsieur décide de se consacrer à une unique chèvre, Blanchette, qu’il va chercher dans des contrées lointaines. Mais le Loup n’a pas dit son dernier mot...

Toute cette ivresse, tout ce sentiment de liberté n’est qu’un vaste complot, une conspiration, un immense piège dirigé par le grand prédateur, l’ennemi, l’adversaire, notre voisin, le loup.

« Vous n’avez pas idée du mal que je m’suis donné pour arriver jusqu’à vous, si près de vous, vous n’avez pas idée… »

« Avant d’partir j’veux te dire un p’tit secret. Approche, approche, approche encore tout contre la porte : écoute… »

« Tu m’plais bien Blanchette, tu m’plais bien. J’étais un vieux loup blasé, rev’nu de tout et qu’avait perdu l’envie et l’désir. T’arrives dans la montagne et tu chamboules tout dans mon goût, tout dans mon coeur de loup qu’est bien fatigué… »



JOSE PLIYA

Né en 1966 à Cotonou au Bénin, José Pliya a obtenu en 2003, le Prix du jeune théâtre André Roussin de l’Académie Française pour Le Complexe de Thénardier et l’ensemble de son oeuvre. Auteur, il a écrit une vingtaine de pièces de théâtre traduites et créées sur les cinq continents. Il est metteur en scène de nombreuses pièces créées en Afrique, dans les Caraïbes et aux Etats-Unis. En France, il a dirigé les comédiens de la troupe de la Comédie Française dans sa pièce « Les Effracteurs » au Studio Théâtre en 2004 et mis en scène le discours De la race en Amérique de Barack Obama au Théâtre du Rond-Point en janvier 2009. Il a dirigé l’Archipel, Scène Nationale de la Guadeloupe de 2005 à 2016.

L’AVANT SCÈNE THEATRE

Monsieur est éleveur de chèvres. Tous les matins, il se rend compte qu’une nouvelle chèvre s’est échappée de sa ferme pour aller rejoindre le voisin, le Loup. Lorsque la dernière bête du troupeau disparaît, Monsieur décide de se consacrer à une unique chèvre, Blanchette, qu’il va chercher dans des contrées lointaines. Mais le Loup n’a pas dit son dernier mot...

QUELQUES MOTS DE JOSÉ PLYA ... Dans Monsieur, Blanchette et le loup, Monsieur est un éleveur prospère propriétaire de belles chèvres aux pelages variés. Monsieur n’a qu’un seul objectif dans la vie : vivre heureux avec ses chèvres. Mais Monsieur a un problème : son voisin, le Loup, voyou vagabond qui lui n’a qu’un seul but, séduire les chèvres de Monsieur. Et il y parvient avec trop de facilité. Un jour pourtant, de retour d’un lointain voyage. Monsieur ramène Blanchette. Une chèvre pas comme les autres. L’un et l’autre ont décidé de tout mettre en oeuvre pour l’avoir en exclusivité. Mais sans compter la curiosité, la peur de l’ennui et la soif de liberté de Blanchette... Monsieur, comme Mme de Merteuil et le loup, à l’instar de Valmont, sont enfermés dans le tragique du désir amoureux : la possession pour l’un, l’obsession pour le second. A tous ces adultes, c’est à un enfant et un animal – ces forces rémanentes de la scène – que revient le privilège de rappeler la phrase de Camus : « La Lucidité tragique n’interdit pas l’exigence d’humanité et un chemin pour le pardon et la réconciliation.

CONFIGURATION SCÉNIQUE

L’action principale se situe, d’une part entre deux maisons mitoyennes habitées par le Loup et Monsieur et d’autre part, dans l’enclos du personnage de Blanchette. Pour rassembler ces lieux en un seul et unique espace de jeu, il est constitué d’un espace circulaire à deux ouvertures par l’agencement des spectateurs assis sur des chaises qui formera ainsi de lui-même les espaces de fictions désirés. La jauge pourra alors être variable de 50 à 100 places.

L’ÉQUIPE

MISE EN SCÈNE : Pascal Antonini
AVEC Julie Berducq-Bousquet, Claude-Bernard Perot, Eric Verdin
BANDE SON : OEuvres diverses d’Igor Stravinsky
ACCOMPAGNEMENT CHORÉGRAPHIQUE : Mariangela Siani
CRÉATION LUMIÈRES : Julien Barbazin
CRÉATION COSTUMES : Anne Rabaron


DISPOSITIF APPLIQUE lors des spectacles du Forum

La jauge maximale admise dans le lieu de spectacle (Hall, salle polyvalente) tiendra compte de la distance minimale d’un siège entre les sièges occupés par une personne ou par un groupe de moins de 10 personnes ayant réservé ensemble.

- Placement du public par l’organisateur

- Organisation de la sortie annoncée en début de séance rangée par rangée

- Tenu d’un registre des contacts des personnes présentes à la soirée.

- Port du masque obligatoire sur toute la durée de la soirée ou en journée sauf pour les enfants de moins de 11 ans et les personnes en situation de handicap.

- Pas de buvette ni de restauration

- Pas de vestiaire